Se laisser emporter par une idée

By Annie Joan Gagnon

Nov 15

Il est 1h49 du matin. Une force me pousse à me lever en pleine nuit pour écrire ceci. Il faut saisir l’éclair de génie lorsqu’il passe, qu’importe ce qu’on est en train de faire!

Même Morphée ne peut nous obliger à garder le silence. Dans ces moments-là, il faut vite attraper son cahier et son crayon (toujours à disposition) et suivre son inspiration. Alors voilà!

Comme le fait l’artisan, le travailleur autonome doit savoir ordonner ses outils.

Sans conteste, à travers notre emploi du temps se trouve notre obligation à remplir, mais l’entrepreneur doit savoir composer avec certains aspects qui viendront ajouter à sa tâche principale. Entre autres, la vie sociale et les moments que l’on s’accorde à soi.

Laissez-moi vous raconter une petite anecdote à ce sujet :

Il m’arrive de faire quelques emplettes durant la journée, entre deux travaux. Comme je travaille à partir de la maison, la plupart du temps, j’aime faire ventiler mon esprit en me rendant au marché à vélo. Mon amie Yeter possède sa petite épicerie turque au centre-ville et j’y achète toutes sortes d’épices qui servent aussi à mes potions pour décompresser.

*J’en profite ici pour vous faire part d’une boisson énergétique. En l’occurrence, un peu de curcuma et de jus de citron à l’intérieur d’une tasse d’eau bouillante. Cette boisson, intégrée à une bonne alimentation, favorise aussi la perte de poids.

Alors que je fais mes courses chez elle, Yeter me lance le commentaire suivant au courant de la conversation:

-Ah toi Annie, tu as plus de temps pour t’amuser!
À ceci, je réplique :
-Tu sais Yeter, moi je travaille 24/24h.
-Ben voyons! me répond-elle septique.
-Oui, les artistes sont toujours en mode inspiration.

J’ai fait allusion, certes, à mon travail d’artiste, mais il en est de même pour les entrepreneurs, vloggers, coachs, enseignants…

Enfin, vous aurez compris que peu importe notre métier, on se laisse emporter par une idée à toute heure du jour ou de la nuit Click To Tweet. La preuve, je vous écris ici en provenance de mon lit.

Au courant des prochaines semaines, j’aimerais vous partager certains autres aspects et outils à ne pas négliger lorsqu’on est travailleur indépendant.

Si vous avez, vous-même, quelques idées bienveillantes à proposer à nos lecteurs, il me ferait plaisir de recevoir vos commentaires!

Cela étant dit, faites de beaux rêves!

Commentaires

commentaires