Ce que tout le monde devrait savoir sur la confection de vêtements en France

By Amélie Delobel

Nov 27

Après m’être largement interrogé sur les vêtements « made in china », je me suis dit que, finalement, je n’avais pas vraiment besoin d’aller chercher ailleurs ce que je peux trouver chez moi. J’ai alors décidé de faire un biller sur la confection de vêtements en France. A travers ce texte, il me semblait important d’aller dans le fond des choses avec le « made in France ». S’agit-il d’un simple effet de mode ou d’un savoir-faire historique.

 

Un réel engouement pour le blue-washing

Aujourd’hui, il existe un tel engouement au made in France que cela commence à ressembler à du bluff. En tant que professionnel de la mode, je suis loin d’être dupe et je sais reconnaitre facilement les véritables créations des simples copies. En effet, tout ceci ressemble largement à du déjà-vu, notamment avec l’écologie : « merci de n’imprimer ce mail que lorsque c’est vraiment nécessaire », avec l’efficacité que l’on connait.

C’est un peu le même scénario qui se déroule avec la confection de vêtements en France. En effet, j’estime que la protéger, c’est d’abord faire en sorte que tout le monde puisse s’y intéresser. Si l’on sait que le consommateur français ne réfléchit pas vraiment à ses décisions d’achat, du moins ne prend pas en compte le critère du lieu de confection, il y a lieu de se poser des questions.

D’autre part, il faut dire que certains ateliers de marques ou distributeurs ne se focalisent pas vraiment sur la qualité du produit. Pour faire simple, je dirais qu’il s’agit seulement d’un argument commercial consistant à donner un ton français à n’importe quel vêtement alors que la qualité n’est pas vraiment au rendez-vous. D’ailleurs, je peux dire que j’ai une vision plus européenne que française de la mode.

 

Soutenir la confection de vêtements française, c’est se soucier de la qualité

C’est une posture que tout le monde devrait défendre afin que l’on parvienne à obtenir une qualité appréciable. En effet, le label made in France est seulement une étiquette qui présume la qualité. Mais dans les faits, certains produits sont loin de répondre aux exigences de qualité. Dès lors, j’estime que le fait de soutenir la confection de vêtements française ne se résume pas à acheter aveuglément français.

Sur le long terme, on risque de voir émerger de multiples concepts pas vraiment pertinents. Ce qui pourrait entrainer un amoindrissement du label français et découler sur la chute des ventes des produits fabriqués aussi en France qu’au niveau international. Cependant, il faut dire que certains fabricants ont décidé de prendre le taureau par les cornes afin de redorer le blason des produits français sur le marché.

D’ailleurs, je me suis aperçu qu’il était toujours possible d’inverser une tendance qui était en train de se dessiner sur le marché. En effet, lorsque la qualité est au rendez-vous, les clients ont toujours tendance à revenir, surtout lorsque le produit en question a été fabriqué en France. Toutefois, le seul obstacle à cela reste le fait qu’un produit bien propre et durable coute souvent très cher sur le marché français.

Il y a alors une logique assez contradictoire qui oppose le label made in France par rapport à la qualité. Dans cette histoire, ce qui est paradoxal est le fait que le made in France est censé être synonyme de qualité.

 

Il faut se renseigner sur la provenance du produit

Pour qu’un vêtement puisse être homologué made in France, il faut que 50% du prix de revient soit réalisé sur le sol français. Cependant, dans la pratique, je me rends compte que le consommateur ne contrôle pas vraiment cette appellation. Aujourd’hui, plusieurs contrôles ont lieu au niveau de la douane, mais le packaging se fait d’abord en France. De plus, il n’existe pas d’organisme chargé de contrôler les entreprises de mode.

Dès lors, lorsque je dispose d’une marque et j’achète des t-shirts d’une autre entreprise française, je ne peux pas savoir si elle ne sous-traite pas la commande dans un autre pays. Sans oublier les multimarques qui sont désormais très présentes sur le marché et qui prétendent vendre des marques françaises. Problème : peu d’être elles produisent réellement en France. Ce qui veut dire qu’il existe un véritable problème auquel il faudra chercher des solutions durables.

 

Miser sur la qualité en tout lieu

Pour faire face au défaut de qualité dans la confection de vêtements en France, je recommande que les consommateurs mettent en avant la qualité du produit avant toute autre chose. En effet, il ne faut pas hésiter à s’informer encore plus sur la qualité et la provenance que l’on souhaite acheter. Une réelle éducation de la qualité.

Toutefois, il est important de savoir que tout pays a des compétences avérées et reconnues dans un domaine précis. D’ailleurs, la France importe depuis plusieurs siècles certains produits pour les vendre sur leur sol : la soie de la Chine, les produits des Indes, etc. Par exemple, pour un pull en cachemire, je vois certaines personnes dire que plus il y a des fils, plus la qualité est au rendez-vous.

 

Prendre en compte les spécialités de chaque pays

Pour choisir à chaque fois le produit adéquat, tu dois prendre en compte le fait que chaque produit a sa spécialité. Par exemple, au moment où l’Espagne est reconnue pour son cuir, l’Angleterre, quant à elle est un gros spécialiste des lainages. Pour l’Italie, elle est particulièrement connue pour ses gros tissages et pour ses tricots de laine. Pour les pays de l’Europe de l’Est, ils sont spécialisés dans le montage de chemines et de costumes.

Après ce rapide « état des lieux » de la confection des vêtements en France, j’espère que vous disposez de tous les éléments nécessaires pour bien choisir la qualité de vos t-shirts, pulls, chemises, etc. Quoi qu’il en soit, je vous recommande de toujours vérifier la provenance. Après tout, mieux vaut la privilégier au détriment de la préférence nationale.

Commentaires

commentaires

Leave a Comment:

Leave a Comment: