Mariouche Gagné et l’importance de saisir les occasions!

By Amélie Delobel

Sep 25
Mariouche Gagné

Crédit photo: Marco Campanozzi/La Presse

 

Mariouche Gagné est la femme derrière la compagnie Harricana, qui «conçoit et réalise des vêtements et accessoires faits à partir de matières nobles recyclées», comme indiqué sur leur Page Facebook. Cette entreprise travaille principalement avec de la fourrure, mais également d’autres matériaux. Après des mois plus difficiles, Mariouche est très optimistes pour la suite des choses. Entrevue avec une entrepreneuse québécoise à connaître!

 

1-À quel âge avez-vous su que vous vouliez devenir une entrepreneure? 

« Je dirais dans la vingtaine, car avant, je trouvais qu’il y avait trop de choix de carrière. Je m’intéressais à pas mal tout, alors c’était difficile de choisir. J’ai su que je voulais être entrepreneure au même moment où j’ai fondé mon entreprise, Harricana. J’ai toujours eu un caractère pour être dans ce milieu. »

 

2- Qu’est-ce qui vous a attiré vers le monde de l’entrepreneuriat? 

« Plus jeune, je ne réalisais pas que j’avais cette possibilité comme travail. On dit à l’école qu’on peut devenir médecin, astronaute, mais pas vraiment de l’entrepreneuriat. C’est en Italie, alors que je poursuivais mes études, que je me suis embarquée dans cet univers. Je n’avais pas beaucoup d’argent et pour en faire, j’ai commencé à recycler des vieux manteaux de fourrure de ma mère. Par la suite, je me suis aperçue que j’avais mis le doigt sur un besoin. C’est à ce moment que j’ai fondé Harricana. »

Logo Harricana par Mariouche

Crédit photo: Page Facebook Harricana par Mariouche

3- Pour quelles raisons avez-vous fondé l’entreprise Harricana et d’où vient cette idée? 

« Comme je l’ai mentionné, j’ai fondé Harricana pour me faire de l’argent pendant mes études. Par la suite, j’ai réussi à vendre quelques idées de créations aux magasins Simons. C’est à ce moment que les choses se sont misses à dérouler, puisque je me suis créée è ce moment un réseau de distribution. L’entreprise a rapidement pris du galon des les premières années. »

 

4- L’entreprise a connu des difficultés au cours des derniers mois. Comment avez-vous vécu cela et quelles leçons en avez-vous tirées? 

«J’ai eu beaucoup de difficulté à réduire mes opérations. Mettre des employés à la porte n’est jamais une chose aisée.  J’ai également mis moi-même des fonds dans l’entreprise. Toutefois, il y a quelques mois, j’ai vendu mon entreprise à Diane Lanctôt, qui est aussi propriétaire de Canadian Hat (https://www.canadianhat.ca). Ma partenaire a 10-15 ans d’expérience de plus que moi, alors c’est un gros plus. Les choses vont de mieux en mieux.»

 

5- En plus de votre entreprise Harricana, avez-vous d’autres projets personnels en tête ou vous souhaitez vos consacrer à 100% à Harricanaa? 

« En toute honnêteté, ma job préférée depuis plusieurs années est celle de mère. Nous avons trois enfants dans la famille, alors ça occupe pas mal! De plus, je m’occupe des deux marques (Harricana et Canadian Hat) et j’aime beaucoup ce que je fais. Disons que ce sont vraiment mes deux gros projets pour les prochaines années. J’ai beaucoup de plaisir à jouer les deux rôles, soit celui de mère et celui de femme d’affaires! »

Harricana par Mariouche

Crédit photo: Page Facebook Harricana par Mariouche

Merci encore une fois à Mariouche pour votre temps!

Commentaires

commentaires

Leave a Comment:

Leave a Comment: