Julien Brault: l’écriture, la finance… et le bacon!

By Amélie Delobel

Mai 24
Julien Brault

Julien Brault s’est fait un nom alors qu’il était journaliste pour le réputé site internet LesAffaires.com de 2012 à 2016. Celui qui écrivait sur le monde de l’entrepreneuriat, mais aussi de la finance, a alors décidé de mettre en œuvre son idée de projet, HardBacon. Ce site web, qui est disponible comme application, aide les utilisateurs à devenir des investisseurs avertis. Voyez comment l’ancien journaliste et écrivain a réussi à partir une compagnie qui a pour mission d’aider les gens avec leur finance!

 

1-Étant journaliste/écrivain de formation, pourquoi avez-vous décidé au final de vous diriger vers le monde des affaires?

Selon moi, on ne devient pas entrepreneur. On a cela en soi. Plus jeune, j’ai déjà eu ma propre maison d’édition ainsi que d’autres petits projets. C’était juste une question de temps avant que je m’investisse dans les affaires à 100%. Bien que j’aie beaucoup apprécié mon parcours comme journaliste, le monde de l’entrepreneuriat me manquait. Je suis accro aux dangers et aux défis qu’il y a dans ce milieu. De plus, je savais qu’il y avait des opportunités à l’heure actuelle dans le monde des finances.

 

2-Vous avez écrit pour le réputé site LesAffaires.com. Est-ce que cette expérience vous a été bénéfique pour la suite de votre parcours?

Oui c’est certain! J’ai côtoyé au fil des années de nombreuses personnes d’influence en plus de réaliser des entrevues avec plusieurs directeurs d’entreprises. J’ai pu approfondir mes connaissances sur la bourse et les finances en général. Ce que j’aimais du journalisme, un peu comme en affaires, c’est qu’il n’y a pas de routine. Il y a toujours un effet de nouveauté et de plus, dans les deux domaines, il est important d’avoir un bon réseau de contacts.

 

3-Par quoi avez-vous été inspiré lorsque vous avez fondé votre entreprise Hardbacon?

Il faut savoir au départ qu’Hardbacon est un site internet et/ou une application qui a pour but d’aider les gens à gérer eux-mêmes leurs finances. On ne manipule pas leur argent. J’ai eu cette idée puisque qu’étant moi-même un investisseur, j’ai fait des erreurs au fil des années. Je me suis dit qu’une application qui pouvait aider les gens, comme j’aurais aimé me faire aider, serait une bonne idée. De plus, avec le monde technologique qui est en constance évolution tout comme le domaine des finances, l’opportunité était là.

 

4-Quels conseils donneriez-vous à de futurs entrepreneurs qui veulent se lancer en affaires?

Je dirais d’augmenter leur limite de carte de crédit avant de partir de leur job (rires)! Pour vrai, il est important de regarder pour le financement avant de se lancer dans cette aventure. Il est important d’être préparé, entre autres en ayant cherché la formation et les outils nécessaires à notre réussite. Comme mentionné plus tôt, il est aussi nécessaire de développer un bon réseau de contacts. Ce serait mes conseils pour les futurs entrepreneurs!

 

5-Personnellement, quels sont vos objectifs pour les prochaines années ainsi qu’avec Hardbacon?

Si tout va bien, je voudrais que mon entreprise Hardbacon devienne internationale. Elle est présentement connue à l’échelle nationale, mais c’est certain que je veux que ça aille encore plus loin. Il faut aussi que j’apprenne à me contrôler et me concentrer seulement sur un gros projet et non pas tenter d’en partir dix en même temps (rires)!

Julien Brault HardBacon

Crédit photo: Hardbacon

Commentaires

commentaires