Alex Boivin et le monde du fitness

By Amélie Delobel

Nov 01
Alex Boivin fitness

Alex Boivin est un entrepreneur dans le monde du fitness. En plus de bien réussir comme entraîneur privé, le Québécois a beaucoup d’adeptes sur les médias sociaux. Par exemple, plus de 30 000 personnes ont aimé sa page Facebook et plus de 45 000 le suivent sur Instagram. Entrevue avec un athlète à découvrir!

 

1- Qu’est-ce qui vous a amené à vous dédier à l’entraînement et au fitness?

Tout ma jeunesse, j’ai toujours été un sportif. J’adorais les arts martiaux, j’ai atteins ma ceinture noire en karate et kick boxing, j’ai fais du kung fu, free running, cascades et autres. MAIS, j’ai toujours été le plus mince dans tout mon groupe d’amis et entourage. On m’appelait la petite crevette! Vers l’âge de 15 ans, j’ai décidé que j’en avais assez. Je me suis mis à m’entraîner dans mon sous-sol, dehors, au gym de l’école, puis j’ai découvert une grande passion. À l’âge de 18 ans, je travaillais déjà au gym au coin de ma rue.

 

2- Quelles ont été les raisons qui vous ont poussé à devenir entraîneur en ligne?

Étant déjà entraîneur local, j’ai voulu agrandir ma clientèle. Je me suis dis, si je fais de ma passion mon travail, je vais essayer de mettre tout les chances de mon côté pour ne pas manquer d’ouvrage. Surtout que des entraîneurs, il en pleut…

 

3- Vous avez près de 45 000 followers sur Instagram et 30 000 likes sur votre Page Facebook. Pensez-vous qu’il est nécessaire aujourd’hui d’être sur les médias sociaux pour être reconnu?

C’est drôle parce qu’à la base, j’ai toujours été intraverti et timide… J’ai toujours détesté prendre des photos! Avec le temps, j’ai décidé de vaincre mes peurs, ma gène et de faire tout ce qu’il fallait pour bien vivre sans me soucier des jugements des autres. Sachant que les réseaux sociaux était un bon moyen de publicité, depuis deux ans, j’ai commencé à le voir comme un outil de travail.

 

4-Quels sont les avantages et les désavantages selon vous à être un entrepreneur comme vous?

L’avantage est de faire ce que j’aime et d’être mon propre boss. Il n’y a pas de limites! Le désavantage, bien sûr, est que je devrais être un boss plus sévère et discipliné parfois (rires)! Quand les émotions vont bien, tu es au top, quand ça va mal dans ta vie, la business va mal aussi… Ça m’a beaucoup appris à mieux gérer mes finances et à économiser.

 

5-Personnellement, quels sont vos objectifs d’ici les prochaines années comme entraîneur et comme athlète?

Être fidèle à 100% envers mes rêves. Ne pas me soucier de ce qui pourrait arriver, mais bien de tous les accomplir un à un en écoutant mon cœur et mes instincts sans aucun remord. Ne pas en laisser passer un.

Présentement, je travaille sur un gros projet. Une business que j’aurais bien voulu qui existe en tant qu’entraîneur et passionné de l’entraînement depuis longtemps. Ça risque d’être le plus gros et le plus important projet de ma vie. J’ai bien hâte de pouvoir l’annoncer. Cela risque d’aider plusieurs personnes à faire de l’argent et à en sauver également!

 

Merci Alex pour cet entretien!

 

Alex Boivin fitness

 

Crédit photos: Page Facebook Alex Boivin 

Commentaires

commentaires

Leave a Comment:

Leave a Comment: